DELHOM Catherine France

L’Aquarelle botanique et moi… De l’Algérie où je suis née il y a 65 ans je garde surtout comme souvenirs les couleurs et la lumière, les fleurs et les parfums. J’ai vécu à Grenoble et à Paris, et interdite de Beaux-Arts par ma famille, j’ai fait des études de sciences politiques et d’urbanisme. Une pause de 10 ans dans mon activité professionnelle m’a permis de fréquenter les ateliers de l’ADAC à Paris, 12ème où...  tout lire j’ai eu comme maîtres d’ateliers Chantal Moulin-Vigan puis Geneviève Couy-Gauthron qui m’ont convertie au « dessin de fleurs ». Alors que je voulais faire de la peinture à l’huile, du paysage, du nu, je me suis passionnée pour le végétal (j’ai aussi fait de la peinture sur porcelaine). Je vis en Touraine depuis 2003 à plein temps, et pour des raisons familiales, j’ai dû mettre en veille mes activités pendant quelques années, sans arrêter totalement , car je me suis aperçue que la nature d’une part, le dessin et la peinture de l’autre étaient des thérapies puissantes, et des sources de bonheur. J’ai un petit jardin assez sauvage qui me fournit nombre de mes modèles. Dans les années 1980-90 : participation à diverses expositions, Salon d’Ile de France, SNHF, Mairie du 12ème arrondissement à Paris, Château de Véretz(37). Depuis 2005, j’ai participé à diverses manifestations locales, notamment : - Splendeurs d’automne (invitée) au Domaine de Chaumont-sur-Loire, Toussaint 2012 - Vendanges du Jardin de Valmer , septembre 2011 et septembre 2012 - Fête des Roses du village de Chédigny (37), village de roses, mai 2011 - Couleurs en Loire à Chaumont sur Loire le week-end de Pentecôte ,40 artistes dans les maisons, alliant art et patrimoine. - Expositions régulières de l’atelier libre « la couleur du temps » que j’ai co-créé en 2004 et salons amateurs locaux. J’anime aussi un petit cours en Association depuis 4 ans, où j’essaie de transmettre la curiosité du végétal et les techniques de dessin et d’aquarelle que je connais. Ainsi qu’ un groupe de patchwork. J’apprécie de pouvoir moi-même suivre cours ou ateliers, comme je l’ai fait avec Béatrice Saalburg au Château de Valmer en septembre 2011 et 2012. Plus on apprend, plus on découvre tout ce qui reste à apprendre ! Il est très positif que s’ organise autour de l’illustration botanique une structure de passionnés pour perpétuer cet art et le faire connaître , et je serais heureuse de faire partie de la Société Française d’Illustration botanique, pour la découverte des autres, et pour l’émulation toujours enrichissante. Et je suis ébahie, souvent !  lire moins